Le stage

Les stages sont une composante essentielle des formations professionnalisantes. Ils permettent de mettre en application les connaissances apprises durant la formation.  La réalisation d’un stage de qualité est une clé importante pour une entrer dans la vie active. Les recruteurs accordent une place de choix aux stages lorsqu’il s’agit d’embaucher un futur employé, surtout lorsqu’il s’agit du premier emploi.

Les stages de Master 1 se déroulent  sur une durée de 12 semaines minimum s’étalant du mois d’avril au mois de juillet/août ; les stages de Master 2 de niveau ingénieur durent au minimum 20 semaines, de février à juillet/août.

Voici quelques exemples stages réalisés en master 2 :

  • Analyses et optimisation du processus « fish pas« . Proposition d’amélioration de la sécurité au sein du service.
  • Mise en place d’une démarche de formation aux dépannages des installations.
  • Mise en place d’un outil de planification et prise en compte du retour d’expérience lors des arrêts de tranche lors de la préparation.
  • Améliorer la maintenance prédictive par l’analyse vibratoire au sein de tous les ateliers de l’entreprise.
  • Gestion de projet en équipe : analyser les machines critiques, cibler en utilisant des outils méthodologiques les pertes potentielles, proposer des améliorations et coordonner la mise en œuvre, animer réunion pluridisciplinaire, capitaliser et transversaliser les actions.
  • Démarche Lean Manufacturing. Mise en place du pilier 3 de la TPM « la maintenance planifiée ».
  • Travaux de l’isolation électrique : préparer et participer à l’installation des pièces. Suivi des contrats de maintenance : mise à jour de la politique de maintenance existante.

En master 1 :

  • Appui au site pour la mise de documents relatifs à l »exploitation et à la maîtrise des installations classées pour la protection de l’environnement. Aide pour la cotation des aspects environnementaux de l’usine et les mises à jour y afférant.
  • Actualiser l’analyse des risques des ateliers phosphoriques et lorerie. Évaluer les conformités de l’installation par rapport aux exigences réglementaires. Mettre en œuvre un plan d’action pour la levée des écarts constatés.
  • Mise en place et déploiement de la GMAO sur l’usine de soupe déshydratée.
  • Mise en place d’une GMAO en appui de l’équipe de maintenance.
  • Mise en service d’un palpeur sur un centre d’usinage  avec modification de programme et mise à jour des plans électriques.
  • Mise en place du plan particulier de mise en sécurité.